HomeActivités_minières15éme Forum de l'OCDE sur l'approvisionnement responsable en minerais de conflit

15éme Forum de l’OCDE sur l’approvisionnement responsable en minerais de conflit

Lancement ce Lundi 2 mai 2022 du 15ème Forum de l’OCDE sur les chaînes d’approvisionnement responsables en minerais. Organisé en format virtuel, cette première journée a été marquée par l’adresse du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo lu par Madame Antoinette N’samba Kalambayi, Ministre des Mines.

Dans cette adresse , la patronne des mines a donné le point de vue du pays sur les défis qu’il se doit de relever en tant que puissance émergente dans l’exploitation et la commercialisation des minerais critiques « Permettez-moi de relever que si avec ses ressources naturelles comme l’hévéa, le cuivre et l’uranium, mon pays a contribué substantiellement, durant les deux derniers siècles, à relever les défis industriels et géostratégiques majeurs, force est de noter qu’aujourd’hui encore, dans le contexte mondial privilégiant l’expansion des économies pauvres en carbone pour relever les défis de la transition énergétique, sa position de premier fournisseur mondial détenant, par ailleurs, plus de 60% de réserves mondiales de cobalt, devrait lui permettre de jouer un rôle de premier plan.

Cependant, ce tableau élogieux ne devrait pas nous faire perdre de vue que depuis environ deux décennies, du fait de ses ressources naturelles, mon pays est victime des conflits récurrents particulièrement dans sa partie Est. Et, c’est entre autres à cause des conséquences de cette déstabilisation que, sous l’impulsion des parties prenantes sur le plan international, nous avons adhéré et intégré dans notre législation les mécanismes issus de toutes les initiatives de traçabilité et de certification : système de certification du processus de Kimberley, Mécanisme de Certification de la Région des Grands Lacs, Guide de l’OCDE prescrivant le devoir de diligence pour des chaines d’approvisionnement responsable ».

Et d’ajouter :

« Je tiens à affirmer que la RDC fera tout pour que les minerais extraits de notre sous-sol deviennent un vecteur de paix et de développement. Les concepts tels que « diamants de sang » ou « minerais de conflit » devraient, à terme, disparaitre de la rhétorique des tables de négociations et des forums internationaux traitant de l’approvisionnement en minerais provenant de la République Démocratique du Congo, pour être remplacé par d’autres concepts, tels « diamants de développement » ou « minerais de développement ».

Ces assises qui se poursuivent jusqu’au 6 mai 2022, rassemblent des représentants des gouvernements, des entreprises et de la société civile.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments