La SOKIMO

La SOKIMO produit son premier lingot d’or

Une nouvelle ère pointe à l’horizon

lors que l’opinion en général exprimait un sentiment de désespoir par rapport à la situation que traverse la société des mines d’or de kilo-moto « SOKIMO » depuis près de vingt ans , l’espoir semble renaitre avec le lancement des activités de sa nouvelle usine construite sur son site de Nizi à trente (30) kilomètres au nord de Bunia dans la province de l’Ituri.
Les informations recueillies par Horizon Mines Magazine font état d’un montant de 5.300.000,00U$ déboursé par la société pour la matérialisation de ce projet avec comme objectif la récupération des métaux après l’extraction et traitement avant la fonte pour en obtenir des lingots d’or.
Cette cérémonie riche en couleur a été rehaussée de la présence remarquée du Ministre National en charge des Mines, du Conseiller principal au collège des Mines et Hydrocarbures ainsi qu’une crème d’autorités provinciales de l’Ituri conduite par le Gouverneur de province en présence du Directeur Général de la SOKIMO monsieur UPIO KAKURA.
La production du premier lingot augure une nouvelle ère dans les perspectives d’avenir notamment celle de relever cette société spécialisée dans l’exploitation de l’or alluvionnaire et filonien contenu dans un périmètre couvrant 20.844Km2.
Il va sans dire qu’avec la relance de la production d’or, la SOKIMO pourra jouer un rôle de premier plan dans le processus de responsabilité sociétale pour aider les populations environnantes à travers un certain nombre d’activités sociales dont l’éducation, la santé, l’agriculture etc.
Enfin, c’est avec un sentiment de satisfaction que le personnel a accueilli ce grand événement pour une prise en charge efficace car la production va vraisemblablement juguler la crise financière et par conséquent amorcer la paie des salaires et au fil de temps, éponger les arriérés des salaires estimés à plusieurs dizaines de mois, a reconnu le Président de la délégation syndicale.

Par DOMELE MUKAMBA/CTCPM

ceec

About ceec